Notre vie est traversée par divers événements. Moments fondateurs comme la grossesse, la naissance ou l’adoption, moments difficiles comme la séparation des parents, le décès, ou l’hospitalisation d’un parent ou d’un enfant. À chaque fois, l’équilibre familial est modifié, fragilisé ou remis en question.
L’entraide ne suffit pas toujours pour trouver des solutions ou simplement sortir de l’ornière. Pour essayer de devancer des soucis qui pourraient arriver lors de ces périodes charnières de nos vies, la caisse d’Allocations familiales de l’Isère a mis en place un service d’aide à domicile. La plupart d’entre vous connaissent cette prestation sous sa forme de coup de pouce matériel comme une participation au ménage, aux courses ou à la cuisine. Moins nombreux sont celles et ceux qui font appel au service d’aide à domicile qui permet d’échanger avec un professionnel « de vie familiale ». Toutes les questions peuvent être abordées : éducation des enfants, relation avec le conjoint, questions sur la scolarité, organisation des repas et des courses… Ces professionnels, dont le nom est inconnu du grand public, détiennent le diplôme de technicien de l’intervention sociale et familiale (TISF), reconnu par l’État, qui leur ouvre un champ d’intervention extrêmement large. Ces personnes apportent en plus l’expérience acquise dans d’autres familles. Le « coup de pouce » s’adresse à tous sans distinction. Un entretien préalable permet de déterminer les attentes de la famille. La CAF subventionne cette intervention à domicile ; le montant est défini à partir du quotient familial.
Tous les détails sur www.monenfant.fr auprès de l’ADMR et de l’ADF 38 ou dans les Cité des Familles de Grenoble et de Bourgoin-Jallieu.
article mis à jour en avril 2018