Dès 18 mois
L’Hexagone, scène nationale Arts Sciences coordonne le salon Expérimenta : 10e biennale Arts et Sciences qui a lieu du 11 au 21 février 2020 dans la métropole.
Le public se plongera dans les imaginaires croisés des artistes et des scientifiques. Le salon Expérimenta se tiendra à la maison Minatec à Grenoble les 13, 14 et 15 février 2020 (gratuit). Les juniors se passionneront pour les installations étonnantes et les performances parfois invraisemblables : « Moa » propose une plongée dans l’univers urbain de 2040 imaginé par le romancier Alain Damasio ; « Lithosys-G5 » explore les communications inter-espèces ; « Mosaic virus » est une vidéo qui présente l’évolution d’une tulipe en lien avec la spéculation des crypto-monnaies ; « Gallinero » est une installation où conversent sans fin 8 œufs.
Côté spectacle, le jeune public n’est pas en reste. « Mû » de la Tournoyante production, qui associe cirque et électromagnétisme, sera présenté à La Rampe jeudi 13 février (dès 6 ans). Les artistes marcheront au plafond, sur les murs, sur des plans inclinés, le haut, le bas, tout est perturbé, sens dessus dessous.
Langues de « Babylab, variations » (dès 6 mois) se passe les 13, 14 et 15 février à l’Espace 600 à Grenoble et les 18 et 19 février à La Source à Fontaine. Langues de Babylab interroge l’acquisition du langage chez le tout-petit. Comment la musique peut favoriser cet apprentissage ?
« Ceto », du collectif Invivo est joué à L’Autre Rive à Eybens les 19 et 20 février (de 18 mois à 4 ans). « Ceto » est un spectacle immersif dans un univers sous-marin. Psari, une scaphandrière, plonge dans les profondeurs de l’océan pour effectuer des relevés scientifiques. Elle découvre des créatures marines inattendues.
« Céleste gronde » est sur la scène de l’Hexagone à Meylan les 20, 21 et 27 février (dès 8 ans). Le jour de ses 10 ans, Céleste reçoit pour son anniversaire une nouvelle version du robot qui régit sa vie. Ce n’est pas ce qu’elle espérait. Elle décide donc de hacker le système.
Devant ce foisonnement, l’idée n’est peut-être pas de tout voir mais de bien profiter de ce que vous aurez décidé d’explorer.